Les meilleures formules de séjours linguistiques pour les adolescents !

Ce site est dédié à l’apprentissage linguistique pour les adolescents !

Pour plus d’efficacité, nous vous recommandons des cours individuels en immersion chez le professeur. Dans cette formule, vous devrez être capable de vous adapter à un mode de vie souvent très différent de ce que vous connaissez. Les premiers jours dans votre nouveau cadre de vie sont parfois difficiles mais une fois passé ce cap, vous serez heureux de l’expérience et des progrès que vous aurez réalisés.

Il est important de ne pas perdre de vue l’objectif de ce séjour linguistique qui est d’être totalement isolé de sa langue maternelle, en maintenant peu, voir aucun contact avec sa famille et son pays d’origine. Vous serez alors pleinement immergé dans la culture locale que vous aurez choisie, et vous progresserez d’autant plus vite.

Nous vous recommandons de vous inscrire au minimum un mois à l’avance pour ce type de formule, car trouver un professeur qui réponde au mieux à vos souhaits et à vos besoins, demande du temps. Pour trouver le bon professeur tous les éléments de votre profil sont importants : votre parcours scolaire, vos centres d’intérêts, les activités sportives que vous pratiquez, le style de musique que vous écoutez, les expériences linguistiques et culturelles que vous avez déjà vécues, …

Il est démontré que l’immersion chez le professeur est la meilleure façon d’apprendre rapidement la langue de son choix en étant totalement coupé de sa langue maternelle. Cependant il faut être conscient que cela demande un réel effort d’adaptation et une vraie envie de progresser.

Pour apprendre une langue, vous avez aussi la possibilité de choisir une formule dans un centre ou un collège international, ce qui vous garantit d’être en contact avec de multiples nationalités et de couper l’exposition à votre langue maternelle.

Durant ce séjour linguistique, vous serez avec d’autres adolescents de pays différents : Allemagne, Brésil, Espagne, Italie, … Les cours se feront en petits groupes, pour favoriser les échanges et en suivant une méthode didactique moderne et dynamique afin d’obtenir une ambiance de classe stimulante et propice à l’expression orale.

Vous améliorerez votre niveau de langue aisément car vous serez incités à mettre en pratique ce que vous aurez appris en cours au travers de jeux de rôles et de mises en situations réelles comme au restaurant, au supermarché ou à la gare.

L’immersion avec d’autres jeunes dans un collège international permet de renforcer considérablement son niveau de langue grâce à une pratique régulière et une mise en situation constante des connaissances linguistiques. La dynamique de groupe est très stimulante pour les jeunes qui ont peur de se sentir isolés.

L’Allemand, la deuxième langue la plus parlée en Europe !

Délaissée par les français qui préfèrent l’anglais, l’espagnol ou l’italien, la langue allemande est en réalité un atout de taille pour les jeunes européens !

La langue allemande est souvent mise de côté par les étudiants ou leurs parents, qui jugent l’allemand trop difficile à apprendre tant du point de vue de la grammaire que de la prononciation. Pourtant il est nécessaire de faire une petite mise au point :

  • Chaque langue a ses propres difficultés. L’allemand est une langue très logique et très « mathématique« . Elle est également très formatrice. L’enfant ou adolescent qui l’apprend s’appropriera facilement toute autre langue, et notamment l’anglais, parce que ces deux langues se ressemblent. En apprenant l’une, vous consoliderez les connaissances que vous avez dans l’autre !
  • Allemands, Autrichiens, Luxembourgeois, Suisses : l’allemand est la langue officielle de plus de 95 millions de personnes dans l’Union Européenne !
  • L’allemand est la deuxième langue la plus utilisée au monde pour les publications scientifiques.
  • Environ un livre sur dix est publié en allemand.
  • Avec l’entrée dans l’Union Européenne des pays de l’Europe de l’Est, où l’allemand est la principale langue enseignée, la langue de Goethe a encore de beaux jours devant elle.

Le plurilinguisme, avec la capacité de comprendre plusieurs cultures et plusieurs modes de pensée qui l’accompagne, est la «valeur ajoutée» des Européens !

L’Allemagne est le pays le plus riche de l’Union Européenne. Ainsi, pour les futurs diplômés, de nombreuses opportunités de carrière sont à saisir. La France souffre d’un cruel manque de personnel sachant parler l’allemand. Par conséquent, un trilingue « français / anglais / allemand » sera plus apprécié car plus rare qu’un trilingue « français / anglais / espagnol ».

Il est important d’attirer l’attention sur cette langue et les atouts qu’elle porte pour l’avenir de tous les jeunes français qu’ils soient collégiens, lycéens ou étudiants. Les séjours linguistiques sont un excellent moyen de progresser et de sortir de ces préjugés que l’on peut entendre sur l’allemand. Ces séjours peuvent se faire en centres de cours tant en Allemagne qu’en Autriche et s’adressent à tous aussi bien aux enfants qu’aux adolescents, étudiants et même parents.

Parmi les formules de séjours linguistiques qui correspondent à l’apprentissage de l’allemand, nous pouvons citer :

  • Des écoles pour adolescents à partir de 14 ans qui accueillent des jeunes tout au long de l’année.
  • Des programmes linguistiques pendant l’été avec des jeunes allemands.
  • Des programmes pour préparer des études universitaires en allemand.

Astuces pour maintenir son niveau en langue toute l’année !

De plus en plus de jeunes sont confrontés à un besoin de « remise en selle » linguistique : nouveau travail, besoin de se réorienter, envie de partir étudier ou travailler à l’étranger. Les années d’études que vous cumulez vous complexent : comment se fait-il que je ne sache pas parler, comment se fait-il que je bloque dès qu’il s’agit de développer une idée au cours d’une conversation ? Je suis nul(le) … ce sont des réflexions que l’on entend tous les jours …

Un conseil, laissez vos complexes au vestiaire ! 

Sachez que les français, s’ils sont ceux qui parlent le moins quand ils arrivent dans une école de langue à l’étranger, sont aussi ceux qui peuvent progresser le plus vite ! Il faut absolument casser cette dynamique pessimiste : vous avez les connaissances théoriques, vous arrivez à lire, mais vous ne savez pas parler !

Quelques astuces : 

  • Regardez des films en VO, chez vous, notez les expressions que vous pourriez utiliser tous les jours et amusez-vous à les répéter et à les utiliser.
  • Lisez des magazines et relevez le vocabulaire qui vous interpelle ou choisissez des supports tels que Vocable qui vous préparent le travail : mais surtout pour retenir un mot de vocabulaire il faut l’utiliser dans une phrase, dans son contexte et répéter la phrase, plusieurs fois. C’est la seule façon d’en retenir le sens définitivement !
  • Si vous aimez la musique, recherchez les paroles de vos chansons préférées, chantez, répétez et vous comprendrez !
  • Avec internet vous avez accès à une multitude de ressources : radios étrangères, télévisions. Tout cela entraînera votre oreille et votre vigilance. Il existe même des émissions radios qui sont retranscrites : vous pouvez écouter et avoir le texte correspondant pour mieux comprendre. Et lisez à voix haute !
  • Si vous êtes étudiant, faites-vous des amis dont c’est la langue maternelle : c’est la meilleure façon de pratiquer.
  • Fréquentez tous les lieux où vous pouvez entendre et parler la langue qui vous intéresse : centres culturels, restaurants thématiques, expositions etc. Vous favoriserez les rencontres et les échanges. S’intéresser à la culture liée à la langue, c’est s’imprégner de cette langue, c’est la comprendre et l’aimer ! Si vous aimez, vous parlerez.
  • Enfin, allez sur place, mettez-vous en situation d’utiliser la langue, même si cela vous semble difficile.

Et surtout n’arrêtez jamais ! 

C’est dans la continuité, la répétition que l’on obtient des résultats, c’est pourquoi il faut trouver des « petits trucs » ludiques, des façons d’apprendre et de pratiquer qui vous procurent du plaisir comme la musique ou le cinéma ou tout autre activité culturelle.

L’importance de maîtriser une langue étrangère de nos jours !

De nos jours, il est de plus en plus difficile de décrocher une place dans le monde professionnel. C’est donc lors d’un entretien d’embauche que les candidats doivent se démarquer et tenter de faire la différence tant au niveau des savoir-faire que du savoir-être.

On constate fréquemment, lors d’un entretien d’embauche des candidats possédant les mêmes diplômes, les mêmes qualifications et des expériences professionnelles similaires.

Comment font les recruteurs pour départager les candidats ?

Un mode de sélection très populaire de nos jours est celui du nombre de langues parlées. Ainsi, les recruteurs s’emploient très souvent à tester les prétendants sur leur capacité à s’exprimer et à comprendre une à plusieurs langues.

On comprend donc mieux l’importance de l’enseignement des langues dès la petite enfance. Il faut savoir que l’enfant possède une capacité d’apprentissage lui permettant d’apprendre et de comprendre plus rapidement une langue. On dit qu’il mémorise « directement ». Contrairement à l’adulte qui, lui, mémorise indirectement, il doit donc fournir un effort conséquent s’il veut apprendre une langue.

Afin de développer cette « mémoire directe » propre aux plus jeunes, les séjours en immersion chez un professeur sont très intéressants. En effet, il est reconnu que l’immersion est le meilleur moyen pour développer l’esprit plurilingue, qui par la suite deviendra un argument de choix face aux recruteurs, même les plus exigeants. Le nombre de cours par semaine variera selon votre niveau (15 à 30 heures de cours par semaine).

L’apprentissage régulier d’une langue n’est donc pas à négliger car aujourd’hui maîtriser plusieurs langues est un facteur clé lors des phases de recrutement !

Comment bien choisir son séjour linguistique ?

Voici quelques règles à suivre pour bien choisir son séjour linguistique :

  • Prenez le temps de sélectionner votre séjour et éviter les décisions de dernière minute
  • Ne partez que si vous vous sentez prêt à faire l’effort d’intégration dans un environnement inconnu
  • Si c’est votre tout premier séjour linguistique, évitez les destinations trop lointaines
  • Comparez soigneusement les prestations qui peuvent être proposées
  • Lisez attentivement les descriptions des programmes : nombre de leçons par semaine, durée des leçons (elles peuvent aller de 45 à 60 minutes suivant les écoles), matériel pédagogique fourni ou non, options et suppléments divers …

Pour vous aider dans votre choix de séjour linguistique et pour que vous compreniez mieux l’ensemble des produits que vous trouvez en lisant les brochures des organismes de séjours linguistiques, voici un petit mémento qui aborde plusieurs points comme les différents organismes de séjours linguistiques, les différentes formules proposées, les destinations, et le critère prix.

Les organismes

Parmi les prestataires de séjours linguistiques, vous trouverez des associations ou des sociétés. Certains sont des agences de voyages car ils vendent le transport avec la formation, d’autres sont purement des organismes de formation qui se concentrent sur leur cœur de métier et qui donc ne nécessitent pas de licence ou d’agrément tourisme.

Dans tous les cas les prestataires doivent disposer d’une assurance responsabilité civile professionnelle dans l’exercice de son activité !

Il faut souligner qu’il n’existe pas de lien direct entre qualité des prestations, statut juridique ou taille de l’organisme.

Les formules proposées : 

Vous trouverez dans les brochures des appellations génériques ainsi que quelques formules spécifiques qu’il vous appartiendra de décrypter. C’est pourquoi nous vous conseillons de prendre le temps de lire les présentations des programmes. Privilégiez-les plus détaillés : c’est le meilleur moyen d’éviter les mauvaises surprises.

En effet, comment pourriez-vous évaluer si l’organisme a tenu ses engagements alors qu’il n’a décrit que très succinctement le contenu du séjour linguistique.

Voici quelques indications qui vous permettront de mieux comprendre les formules génériques :

Pour les plus jeunes

  • Séjour classique en cours standard : d’une durée de deux semaines à un mois, voire plus, ce séjour linguistique comprend des cours en demi-journée et des activités. L’hébergement est proposé le plus souvent chez l’habitant. Le séjour se déroule pendant les vacances d’hiver, au printemps et en été. Il convient à tous, collégiens, lycéens et même plus âgés.
  • Séjour en collège : très semblable au précédent, la principale différence réside dans le type d’hébergement qui est ici collectif (résidence, internat). Ce séjour est recommandé lors d’un premier séjour à l’étranger ou pour des enfants timides ou peu autonomes. L’encadrement y est permanent et vous n’êtes jamais seul. A noter que le collège peut-être international (plusieurs nationalités sont réunies) ou réservé à un seul organisme de séjours ; dans ce cas ; les jeunes ne rencontreront pas d’autres nationalités. A vous de vérifier et de choisir …
  • Séjour en immersion : comme son nom l’indique il s’agit de s’immerger totalement dans la vie quotidienne d’une famille : cette formule peut être proposée avec ou sans cours à tout moment dans l’année.
  • L’échange : sans doute l’une des plus anciennes et des moins onéreuses. Vous êtes reçu dans une famille étrangère et vous accueillez ensuite votre correspondant pour une durée équivalente. Cette formule s’adresse aux plus jeunes (à partir de 8 ans) et sa durée peut varier de quelques semaines à plusieurs mois. Cependant plusieurs facteurs rendent son application de plus en plus difficile : correspondance des périodes de vacances, manque d’intérêt pour des destinations qui se sont banalisées d’où moins de familles intéressées à l’étranger …
  • L’année scolaire (ou semestre) à l’étranger : cette formule est possible dans la plupart des pays. Cependant la destination la plus répandue reste les Etats-Unis. Ce type de séjour concerne plus les 15-18 ans et il est souvent appelé séjour en « high school » l’équivalent du lycée aux USA. Sa durée varie de 6 mois (notamment dans l’hémisphère sud) à 1 an. La motivation et la maturité du participant sont les paramètres les plus importants de la réussite de ce séjour. L’exposition permanente à d’autres modes de vie, pendant une période longue, permet de mieux appréhender la diversité des situations qui peuvent se présenter. Au-delà de l’acquis linguistique, il s’agit d’une réelle expérience de vie qui s’accompagne d’une prise de conscience et de responsabilités.

Pour les étudiants et les adultes :

  • Séjour en université : ce séjour pour les plus de 17 ans concerne tous les niveaux de langue. Sa durée varie d’une semaine à plusieurs mois. Les programmes sont variables : cours et activités, hébergement soit sur le campus soit chez l’habitant. Certains sont simplement des programmes qui ont lieu uniquement l’été sur des campus universitaires (notamment américains), d’autres peuvent être des programmes d’intégration universitaires classiques qui requièrent un niveau de langue supérieur.
  • Séjour en écoles de langues spécialisées dans l’enseignement de la langue du pays à des étrangers : très semblable aux séjours en université, ils concernent principalement les jeunes à partir de 16 ans, les étudiants et les adultes : la grande différence réside dans l’environnement. Ces programmes sont organisés dans des écoles à part entière sans encadrement particulier car ils s’adressent à des classes d’âge autonome. Les professeurs sont natifs du pays et possèdent les diplômes requis pour l’enseignement de la langue du pays aux étrangers.
  • Stages et séjours de préparation d’examens et tests de langues : les séjours intensifs s’adressent de préférence à des jeunes (et moins jeunes) motivés, poursuivant un objectif précis : préparation des concours aux grandes écoles ; préparation aux examens étranger (TOEFL, GMAT, Cambridge, Chambres de commerce étrangères, PITMAN) ; perfectionnement professionnel.
  • Séjours en immersion chez le professeur : la formule sans doute la plus efficace qui allie cours de langue et immersion totale dans l’environnement linguistique et culturel de votre choix. Les cours individuels ont lieu sur une partie de la journée et ils sont entièrement sur mesure. Particulièrement prisée par les professionnels, on voit de plus en plus de très jeunes enfants bénéficier également de cette formule (encadrement et supervision permanents du jeune par un adulte de la famille du professeur).

Les séjours spécifiques avec expérience de travail

On trouve de nombreuses déclinaisons aux séjours décrits précédemment mais également des séjours qui s’apparentent à une expérience professionnelle, avec là aussi quelques variantes :

  • Stage en entreprise avec ou sans cours : l’organisme se charge de trouver une entreprise au sein de laquelle le jeune pourra exercer ses compétences et en acquérir de nouvelles. Il se charge également de  l’hébergement. Pour assurer le bon déroulement du stage, beaucoup d’entreprises n’acceptent que des étudiants qui ont préalablement suivi des cours de langue dans un centre partenaire (minimum 4 semaines). N’espérez pas de rémunération : certaines entreprises offrent quelques compensations mais cela reste exceptionnel.
  • Jobs à l’étranger : ce sont des emplois temporaires d’une durée de 1 à 6 mois (sauf exception) et rémunérés. Ces jobs sont proposés principalement dans les secteurs de l’hôtellerie, la restauration et les loisirs. L’âge minimum requis est 18 ans et certains pays appliquent des critères spécifiques (statut, permis de travail, visa, etc).

Les autres séjours : 

Séjours au pair : 

Ces séjours ont lieu en Europe, aux USA, en Australie … Ils permettent aux jeunes d’apprendre une langue tout en s’occupant des enfants de leurs familles d’accueil. Ils demandent donc une expérience de garde d’enfants. L’âge est déterminant : il est compris en général entre 18 et 26 ans mais peut aller jusqu’à 35 ans en Australie. La durée d’un séjour peut varier de 6 à 18 mois pour l’année scolaire et de 1 à 3 mois, l’été.

Le temps de travail est aussi très variable. En Europe, la moyenne est de 30 heures hebdomadaires mais de 25 à 35 h pour la Grande-Bretagne. Il existe un statut européen des jeunes au pair depuis 1969. La France, l’Allemagne, l’Italie, le Danemark et l’Espagne en sont signataires. Ces jeunes ne sont pas des salariés mais perçoivent de l’argent de poche. Pour les USA, la durée de travail auprès des enfants est de 45 h par semaine. Contrôlés par le gouvernement, les jeunes effectuant un séjour au pair aux USA, ont un contrat de travail. En Australie, les séjours « demi-pair » sont limités à 6 mois. Ils comportent 25 h hebdomadaires de cours et 12 à 20 h de travail concernant des tâches ménagères et quelques gardes d’enfants.

Certains séjours au pair incluent des cours de langues mais cela reste facultatif (ils sont obligatoires pour les jeunes étrangers au pair en France). Parfois contraignants, ces séjours requièrent motivation, autonomie et courage mais sont une expérience fabuleuse sur un plan humain et culturel.

Les voyages scolaires éducatifs (VSE) ou mini-séjours : 

Souvent apparentés aux séjours linguistiques classiques, il s’agit plutôt de séjours de découverte organisés par les établissements scolaires ou les enseignants. Leur durée varie de 3 jours à 2 semaines et impliquent le déplacement d’une classe entière. Leur objectif n’est pas de permettre un progrès immédiat en langue mais plutôt d’éveiller l’intérêt des jeunes à une culture différente à travers une découverte historique, architecturale ou simplement touristique.

Certains organismes ont fait beaucoup d’efforts pour améliorer ce type de séjour et proposent de construire un projet éducatif avec l’enseignant accompagnateur et souvent initiateur du voyage. C’est surtout la motivation de ce dernier qui déterminera la qualité du voyage.

Les destinations

On trouve aujourd’hui une multitude de destinations proposées par les organismes de séjours, des plus courantes (Grande-Bretagne, Irlande, USA, Allemagne, Espagne, Italie) aux plus exotiques (Chine, Japon, Thaïlande) en passant par les nouvelles ayant le vent en poupe (Australie, Nouvelle-Zélande ou Afrique du Sud).

Le tout est de savoir ce que l’on recherche et bien-entendu combien on veut ou peut dépenser …

Les prix : 

Bien souvent c’est l’élément déterminant le choix du séjour linguistique. Mais attention : des prestations de qualité se paient ! 

Avant tout, vérifiez bien que le prix annoncé est bien un prix « tout compris » et gare aux surprises du type « supplément » pour les excursions prévues initialement, transferts, assurances, etc, qui n’apparaissent pas tout de suite lorsque vous recherchez un prix.

Sachez que des enseignants diplômés coûtent plus cher que des étudiants qui n’ont pas encore d’expérience pédagogique, que des locaux permanents, avec du matériel informatique, des équipements pédagogiques, des services de confort tels que cafétéria, cyber café, etc, et du personnel ont  aussi un coût. Enfin, les familles hôtesses sont toujours dédommagées en Grande-Bretagne, en Irlande, à Malte ou en Espagne, c’est pourquoi les organismes les plus sérieux parleront d’hébergement chez l’habitant, terminologie plus exacte que « familles hôtesses ou familles d’accueil ».

Méfiez-vous donc des offres mirobolantes, mais restez vigilants car certains organismes vendent la même prestation 1 à 3 fois plus cher que certains de leurs concurrents ! A vous de déterminer le juste prix en effectuant des comparatifs.

Pour conclure, en restant très vigilants, ne perdez pas de vue qu’un séjour à l’étranger est constitué de faits objectifs et quantifiables (voyage, durée des cours, qualification du personnel, activités, etc) et d’éléments plus subjectifs (qualité de l’accueil, nourriture, …)

Si pour les étudiants ou leurs parents, il s’agit souvent d’un investissement financier, il doit toujours s’accompagner d’un investissement personnel de la part du participant. C’est un des paramètres parmi les plus importants pour s’assurer de la réussite du séjour à l’étranger : seuls les participants, qu’ils soient jeunes ou adultes, faisant preuve d’intérêt et de motivation avant le départ en tireront tout le bénéfice.

A vous de faire la part des choses ! 

Les différentes formules de cours de langues

Il existe une multitude de formules de cours de langues !

Cours standard :

Destiné à l’apprentissage général de la langue ce format de cours vous permet d’acquérir des compétences de communication utiles à une grande variété de situations courantes de la vie quotidienne. Ces cours vous permettrons d’accroître vos connaissances grammaticales, votre vocabulaire et votre prononciation.

Un séjour linguistique en cours standard convient à tous ceux qui veulent apprendre ou améliorer une langue tout en ayant la possibilité de la pratiquer au quotidien dans le pays où elle est parlée.

Objectifs :

  • Développer vos connaissances générales
  • Expression écrite et orale
  • Compréhension écrite et orale
  • Mieux communiquer dans un environnement de mise en situation réelle

Contenu :

  • Grammaire
  • Vocabulaire
  • Compréhension orale
  • Expression orale
  • Jeux de rôle
  • Prononciation
  • Lecture
  • Rédaction

Les cours standards sont destinés aussi bien aux débutants qu’aux avancés. Pour participer à ces cours le niveau minimum requis est débutant.

Cours intensif :

Comme le cours standard, le cours intensif est destiné à l’apprentissage général de la langue. Il permet d’acquérir des compétences de communication utiles à une grande partie des situations courantes de la vie quotidienne.

Dans ce format, les heures de cours seront plus nombreuses pour vous permettre de progresser plus rapidement pendant toute la durée de votre séjour linguistique.

Objectifs :

  • Développer ses connaissances générales
  • Expression écrites et orale
  • Compréhension écrite et orale
  • Mieux communiquer dans un environnement de mise en situation réelle

Contenu :

  • Grammaire
  • Vocabulaire
  • Compréhension orale
  • Expression orale
  • Jeux de rôle
  • Prononciation
  • Lecture
  • Rédaction

Les cours intensifs sont destinés aussi bien aux débutants qu’aux avancés. Pour participer à des cours le niveau minimum requis est débutant.

Cours individuel « One-to-One« : 

Le must du séjour linguistique ! Ce format de cours vous permet de bénéficier d’un enseignement individualisé pour atteindre des objectifs précis en peu de temps. A noter que ce cours est du sur-mesure, vous évoluez donc à votre rythme et à votre niveau.

Objectifs :

  • Développer vos connaissances générales
  • Expression écrite et orale
  • Compréhension écrite et orale
  • Mieux communiquer dans un environnement de mise en situation réelle

Contenu :

  • Grammaire
  • Vocabulaire
  • Compréhension orale
  • Expression orale
  • Jeux de rôle
  • Prononciation
  • Lecture
  • Rédaction

Les cours en « One-to-One » sont destinés aussi bien aux débutants qu’aux avancés.

Cours individuel chez le professeur

Vivez et étudiez chez votre professeur ! Vous dormez, mangez et participez à la vie de famille de votre professeur. Vous apprenez tout au long de la journée et vous assistez aussi à des leçons individuelles. Les cours sont préparés spécialement en fonction de vos besoins, pas pour un groupe d’étudiants à la différence d’autres séjours linguistiques.

Tous nos professeurs ont un diplôme universitaire ou son équivalent délivré par l’État. 

Le plus c’est que vous êtes complètement isolé de votre langue maternelle. Vous avez la possibilité de choisir entre 10, 15, 20, 25 ou 30 heures de cours particuliers par semaine, avec un professeur hautement qualifié. Pour les jeunes étudiants ou les personnes qui effectuent de longs séjours, le programme de 15 heures de cours est amplement suffisant.

Objectifs : 

  • Développer vos connaissances générales
  • Expression écrite et orale
  • Compréhension écrite et orale
  • Mieux communiquer dans un environnement de mise en situation réelle

Contenu : 

  • Grammaire
  • Vocabulaire
  • Compréhension orale
  • Expression orale
  • Jeux de rôle
  • Prononciation
  • Lecture
  • Rédaction

Les cours individuels en immersion chez le professeur sont destinés aussi bien aux débutants qu’aux avancés. Le niveau minimum requis est élémentaire (A1).

Cours combiné :

Généralement les cours combinés sont constitués de cours en groupe le matin et de cours individuels l’après-midi. Ce format de cours vous permettra d’approfondir ce qui a été étudié le matin ou d’étudier un sujet spécifique l’après-midi.

Objectifs : 

  • Développer vos connaissances générales
  • Expression écrite et orale
  • Compréhension écrite et orale
  • Mieux communiquer dans un environnement de mise en situation réelle

Contenu : 

  • Grammaire
  • Vocabulaire
  • Compréhension orale
  • Expression orale
  • Jeux de rôle
  • Prononciation
  • Lecture
  • Rédaction

Les cours combinés sont destinés aussi bien aux débutants qu’aux avancés.

Cours de langues en mini groupe :

Le format de cours en mini groupe est idéal pour vous si vous êtes très motivé et que vous disposez de peu de temps pour étudier la langue.

Ce format vous garantit un maximum de progrès en un minimum de temps. Les classes sont de style séminaire en petits groupes de 6 étudiants maximum. Cette formule vous aidera notamment à développer votre anglais général dans plusieurs domaines clés : conversation, écoute, lecture et rédaction. Ce format privilégie l’interactivité et se fondent sur les jeux de rôle, les études de cas, les groupes de discussion et l’analyse des relations entre les cultures. Les professeurs utilisent des documents contemporains et tirés des médias, dont la télévision et internet.

Les cours en mini groupe sont accessible à partir du niveau élémentaire (A1).

Parler … le monde !

« Do you speak English ? » est devenue la grande question en ces temps de mondialisation et d’échanges internationaux. Force est de constater que l’anglais est la 1ère langue parlée dans le monde et qu’il devient donc indispensable de la maîtriser plus que le minimum.

Regarder un film en version originale, écouter de la musique anglaise ou réviser ses leçons d’anglais sont de bonnes méthodes pour améliorer sa compréhension orale mais qu’en est-il de votre expression ? Pouvez-vous tenir une conversation en anglais grâce à ses méthodes ? La réponse est certainement « NON » ou « pas vraiment ». Pourquoi ? Simplement parce que la meilleure solution, c’est à dire la plus durable demeure l’immersion totale ! Vivre, parler ou suivre des cours à l’étranger reste la méthode la plus efficace pour l’apprentissage d’une nouvelle langue.

C’est dans cette optique que nous vous proposons non pas de simples séjours à l’étranger mais un portail ouvert sur le monde. Un portail, c’est une porte ouverte sur un choix d’écoles de langues, d’universités ou encore de cours chez le professeur aux quatre coins du monde. De l’Australie à la Russie en passant par la Chine, vous avez la possibilité d’apprendre une langue quelque soit votre niveau.

Le but n’est pas forcément de faire de vous une personne bilingue mais de vous donner l’avantage de parler une langue étrangère, de pouvoir communiquer simplement et efficacement, de parler le monde !

Les écoles de langues

Qu’est-ce qu’une école de langue au sens des séjours linguistiques ?

Il s’agit d’un établissement d’enseignement spécialisé dans l’enseignement de la langue à des étrangers dans le pays où elle est située. Ce sont des établissements scolaires qui doivent être accrédités par les organismes éducatifs officiels du pays ainsi que par des organismes internationaux.

Pour plus d’information sur ces labels de qualité sur les séjours linguistiques cliquez ici.

Tous les professeurs sont diplômés dans l’enseignement de leur langue maternelle à des étrangers ! 

Les écoles doivent disposer d’équipements spécifiques aux centres de formation tels que bibliothèque, vidéothèque, laboratoire de langues, etc. Elles sont habilitées à recevoir des étudiants du monde entier ce qui en fait des écoles internationales. Elles peuvent accueillir les étudiants pour des programmes linguistiques allant de quelques semaines pendant l’été à plusieurs mois.

Voici une sélection des meilleurs établissements agréés dans le monde par pays :

Les solutions pour apprendre efficacement une langue !

Apprendre une langue en plus de sa langue maternelle est devenu incontournable aujourd’hui ! 

Si apprendre l’anglais est évident, une deuxième, voire troisième langue pour les plus doués s’imposent. Alors toutes les solutions sont possibles : cours de langues à l’école, cours particuliers, séjours linguistiques à l’étranger, e-learning …

Mais quelle est la formule la plus efficace ? Même s’il n’existe pas de recette miracle, l’apprentissage de la langue dans le pays où elle est parlée reste la meilleure solution. Encore faut-il éviter de se retrouver entre français car là rien de bon !

Etre coupé de son environnement linguistique et culturel, et s’immerger dans celui que l’on souhaite connaître, nécessite une réelle motivation et une farouche volonté d’apprendre. Car une langue, c’est comme un sport : c’est un entrainement constant qui permet de rester en forme !

Une des formules les plus efficaces est l’immersion chez son professeur, tous ceux qui sont passés par là vous le diront : il n’y a pas mieux ! C’est de l’immersion culturelle avec les cours en plus, car il faut vraiment une bonne connaissance de la structure de la langue avant de pouvoir avancer ! Même si vous avez passé 3 ou 6 mois à l’étranger, et que vous vous sentez bien dans la langue que vous avez apprise, si vous n’entretenez pas vos acquis, vous devrez recommencer à nouveau !

Un conseil : restez d’une façon ou d’une autre en contact avec la langue (voyages, chansons, films, radio, TV …) si vous ne voulez pas l’oublier !

Jobs à l’étranger, le guide complet !

Pour travailler à l’étranger, il faut déjà être capable de parler la langue du pays !

N’espérez pas trouver un emploi à responsabilités alors que vous avez du mal à formuler une phrase dans la langue du pays. Même lorsque vous n’avez pas de grandes exigences en matière de job à l’étranger, sachez que la concurrence est rude et qu’un employeur préférera toujours prendre quelqu’un qui comprend ce qu’il lui demande au lieu d’un étudiant sympathique qui balbutie 3 mots dans la langue du pays.

Les jobs à l’étranger sont des emplois temporaires d’une durée de 1 à 6 mois (sauf exception) et rémunérés. Ces jobs sont proposés principalement dans les secteurs de l’hôtellerie, la restauration et les loisirs. L’âge minimum requis est 18 ans et certains pays appliquent des critères spécifiques (statut, permis de travail, visa, etc). En Europe, il est tout à fait légal de travailler tout en étant encore étudiants pour les citoyens membres de la Communauté Européenne. Ainsi, des grandes villes comme Londres, Berlin, Madrid, Barcelone, ou encore Rome, grâce à leur taille et à leur dynamisme, constituent des places idéales pour trouver un job vous permettant de prolonger votre séjour à l’étranger.

Pour ceux qui prennent des cours de langue avant de commencer à travailler sachez que certains centres de langues disposent d’un service spécifique le « Job Club ». Cet espace de rencontre offre une interface gratuite entre le marché local de l’emploi et la communauté étudiante. C’est une plate-forme d’échanges efficace qui, grâce aux conseils de professionnels, à l’assistance de l’école et à l’expérience d’anciens étudiants, vous permettra de trouver un job compatible avec vos études et vos dispositions (dans ce cas le cours standard sera le mieux adapté). C’est aussi une bonne occasion de prolonger votre séjour après votre cursus académique.

Avec le visa « Vacances-Travail », vous pouvez travailler en Australie, au Japon, en Nouvelle-Zélande ou au Canada !

Afin de s’ouvrir aux échanges de jeunes, la France a souhaité mettre à profit un visa pour ses concitoyens en signant un accord visa « Vacances-Travail » avec le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Canada et tout récemment avec l’Australie. Pour beaucoup de jeunes, pouvoir bénéficier d’un régime « Vacances-Travail » est une aubaine, la chance de pouvoir concrétiser un projet. Ce programme permet aux jeunes ressortissant français d’entreprendre un séjour de longue durée, maximum un an, dans un de ces pays, afin d’y passer des vacances, avec la possibilité d’exercer une activité professionnelle pour compléter leurs ressources. Un séjour mixte, alliant travail et loisirs pour apprécier la culture et le mode de vie de ces pays.

Afin de travailler dans l’un de ces quatre pays, il est nécessaire, voir indispensable d’avoir un niveau de langue suffisant. La connaissance de la langue ouvre bien des portes. Vous obtiendrez plus d’opportunités et des jobs plus variés si vous avez un bon niveau de langue. Il est donc recommandé de prendre des cours pendant une courte période pour améliorer son niveau. Intégrer une école afin de s’améliorer est un excellent moyen de se créer des premiers contacts. Le VVT permet de travailler lorsqu’on le désire et également d’exercer différents emplois.

Les conditions générales à remplir :

  • avoir entre 18 et 30 ans
  • être titulaire d’un passeport français en cours de validité
  • fournir une lettre de motivation expliquant vos raisons et votre parcours
  • ne pas avoir d’enfants à charge
  • avoir un billet retour ou les fonds suffisants pour l’acheter
  • avoir des ressources suffisantes pour le début du séjour
  • présenter un certificat médical attestant sa bonne santé
  • justifier d’une assurance couvrant les risques médicaux durant le séjour

Le visa « Vacances-Travail » est délivré qu’une seule fois quelque soit sa durée !

Travailler en Australie :

Environ 100 000 jeunes se rendent chaque année en Australie grâce au VVT. Il vous permet, avec un faible budget de départ, de vivre une expérience inoubliable et de découvrir un pays fabuleux, une île de la taille d’un continent. L’Australie, la plus grande île du monde, terre de légendes, saura à coup sûr vous enchanter par sa diversité et ses richesses.

Il existe aussi le Working Holiday Visa (WHV) qui vous permettra de vous rendre en Australie pour une durée d’un an maximum, sans obligation de rester sur le territoire durant ces 12 mois. Le WHV est un visa à entrées multiples.

L’Australie est le seul pays qui n’effectue aucun quota de participants et offre la possibilité d’obtenir un second visa sous certaines conditions !

Il faut disposer de suffisamment d’argent, 3 000 euros, afin de pouvoir couvrir les frais durant la première partie de votre séjour. Vous pouvez travailler pour le même employeur jusqu’à 6 mois consécutivement et suivre des cours ou vous former pendant une période de 4 mois maximum au cours de l’année. La demande de visa s’effectue via Internet uniquement et l’obtention du visa est en générale très rapide, entre 48 heures et 3 semaines.

Travailler au Canada :

Le Canada accorde autour de 3 000 visas par an. Afin de couvrir vos frais les trois premiers mois du séjour, il faut avoir des ressources financières d’un montant de 2 100€. Vous pouvez obtenir votre permis « Vacances-Travail » (PVT) en quelques heures en vous rendant directement à l’ambassade. Si votre demande est envoyée par courrier, il faudra compter entre 3 et 8 semaines après réception du dossier complet.

Travailler au Japon

Le visa est accordé par les autorités japonaises, est valable une année, et il est à entrée unique. Autrement dit, si vous souhaitez quitter le Japon temporairement, il faudra obtenir un permis de retour auprès des autorités de l’immigration avant de quitter le pays. Le nombre de visa accordé varie et il est révisé chaque année.

Il vous faut être en possession d’un minimum de 2 500€ pour subvenir à vos besoins pendant la durée initiale de votre séjour. La demande de visa est à déposer en personne auprès de l’Ambassade du Japon. Il est possible que vous soyez convoquez à un entretien afin de juger de votre motivation.

Travailler en Nouvelle-Zélande :

La Nouvelle-Zélande autorise 5 000 visas par an aux ressortissants français souhaitant séjourner et travailler dans le pays pour une durée maximale de 12 mois. Les entrées sur le territoire peuvent être multiples. Libre à vous d’entrer et de sortir du pays pendant la période de validité de votre visa.

Au cours de votre séjour, vous pourrez suivre plusieurs emplois successifs. Il vous est également possible de vous former ou d’étudier dans le cadre du VVT. Cependant, pour une période de trois mois maximum.

Le montant des ressources indispensable à votre séjour est de 2 400€. La demande du visa peut se faire directement à l’Ambassade de la Nouvelle-Zélande ou par la poste. Les frais de dossier s’élèvent à 65€. Les délais d’obtention du visa varient généralement autour de quatre semaines après le dépôt du dossier auprès de l’ambassade.

Stages à l’étranger

Il y a plusieurs façon d’aborder le stage en entreprise à l’étranger.

Certains vous diront qu’il s’agit d’acquérir une expérience professionnelle, que le stage va vous aider à mettre en pratique un savoir théorique, et à tester d’une part vos compétences sur le terrain, d’autre part votre intérêt pour tel ou tel poste, tel ou tel métier.

D’autres vous dirons qu’il s’agit plus d’une immersion au sein d’une entreprise étrangère que d’un stage professionnalisant à proprement parlé. Que ce stage vous permettra de découvrir le fonctionnement d’une entreprise mais également de mettre en pratique vos compétences linguistiques !

Renseignez-vous ! La définition du stage n’est pas la même dans tous les pays !

Ce qui est sûr c’est que cette expérience bonne ou mauvaise soit-elle, est toujours instructive, et tous ceux qui ont été stagiaires vous le diront.

Dans le cas d’un stage à l’étranger, le fait de se trouver confronté à une autre langue, une autre culture, peut entraîner des difficultés de toutes sortes. Songez que les stages ne sont pas rémunérés, que vous aurez à trouver un logement sur place, à payer le voyage, etc. Ce sont aussi des facteurs qu’il faut prendre en compte avant de se lancer car maîtriser la langue du pays où l’on postule est une condition incontournable ! Et rédiger un CV et une lettre de motivation aussi !

On voit désormais apparaître de nouvelles formules qui allient une période de cours de langues suivie par un stage en entreprise, qui fait aussi l’objet d’un suivi par un professeur de l’école où vous aurez suivi votre mise à niveau en langue. Celui-ci pourra vous aider à préparer vos entretiens d’embauche, vos CV, vos lettres de motivation et vous conseillera tout au long de votre stage.

Ces programmes sont appelés « stages tutorés » et le degré de tutoring est variable en fonction des pays et des centres de formation … donc à étudier au cas par cas !

Pour en savoir plus sur les stages à l’étranger cliquez ici.

Page 1 sur 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén